Accueil - - - ACTUALITE GRAISSES. L’UE modifie le standard de l’écolabel Lubes.

L’UE modifie le standard de l’écolabel Lubes.

0
0
186

 

ACI

 

La norme révisée du label écologique de l’Union européenne pour les lubrifiants, entrée en vigueur début novembre, prévoit de nouveaux critères pour inclure la fonctionnalité au lieu de la composition et établir des sous-groupes pour les lubrifiants, selon un responsable de la Commission européenne.

La norme 2018/381 / UE adoptée par la Commission européenne exige que les lubrifiants répondent à huit critères pour être autorisés à porter le label écologique de l’UE. Une période de transition entre les normes existantes et les nouvelles normes durera jusqu’au 31 décembre 2019 et les nouveaux critères resteront valables jusqu’au 31 décembre 2024, selon Candela Vidal-Abarca Garrido de la direction B – Croissance et innovation de la Commission européenne. a pris la parole au sommet interactif européen sur les huiles et lubrifiants de base ACI, qui s’est tenu les 28 et 29 novembre à Florence, en Italie.

Selon le règlement actualisé, le premier critère stipule que les produits dangereux pour l’environnement, mutagènes, cancérigènes ou toxiques pour la reproduction ne peuvent représenter plus de 0,01% en poids par substance ou plus de 0,5% du produit final, a noté Abarca Garrido.

Ce critère interdit également les produits contenant plus de 0,01% en poids de composés organiques halogénés et nitreux, les métaux (sauf le sodium, le potassium, le calcium, le magnésium, le lithium et l’aluminium pour l’épaississement des graisses) et les substances extrêmement préoccupantes définies à l’annexe XIV du la réglementation de l’UE sur l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et la restriction des produits chimiques.

Le deuxième critère énumère les exigences supplémentaires en matière de toxicité aquatique pour le lubrifiant et ses principaux composants afin de déterminer la toxicité aiguë et chronique pour les espèces de crustacés, de poissons et d’algues, tandis que les troisième et quatrième critères concernent la biodégradabilité et le potentiel bioaccumulatif, ainsi que les exigences relatives aux ingrédients renouvelables les lubrifiants.

Les cinquième, sixième et septième critères englobent les exigences en matière d’emballage, les performances techniques minimales et les exigences en matière d’information des consommateurs concernant l’utilisation et l’élimination, tandis que le huitième concerne les informations figurant sur le label écologique de l’UE. Les emballages doivent être constitués d’un minimum de 25% de plastique recyclé et comporter des ouvertures étroites pour éviter les débordements lors de l’utilisation.

La norme comprend trois sous-groupes de produits: lubrifiants à perte totale, à perte partielle et à perte accidentelle. Le premier sous-groupe comprend les huiles pour tronçonneuses, les lubrifiants pour câbles métalliques, les agents de démoulage et les graisses à perte totale, tandis que le second comprend les huiles pour engrenages à découvert, les huiles pour tube d’étrave et à deux temps, des lubrifiants offrant une protection temporaire contre la corrosion et les graisses à perte partielle. Le dernier sous-groupe comprend les huiles hydrauliques, les fluides de travail des métaux, les huiles à engrenages fermés et les graisses perdues accidentellement.

Abarca Garrido a déclaré que tous les fabricants de lubrifiants qui commercialisent des produits dans l’un des États membres de l’UE peuvent demander l’écolabel européen. «Dans chaque État membre de l’UE, un organisme compétent nommé au niveau national évalue les demandes d’attribution du label écologique de l’UE et est disponible pour fournir un soutien technique dans le processus de candidature.»

Adoptée à l’origine en 2001, la norme du label écologique pour les lubrifiants doit faire l’objet de révisions périodiques. « Cette norme montre que [le produit] est écologique et aide les citoyens à faire des choix éclairés, qu’il est rentable en ressources et en argent et qu’il le différencie sur les marchés européen et mondial », a-t-elle expliqué, ajoutant que le manuel d’utilisation concernant les critères révisés du label écologique de l’UE devait être publié à la fin de cette année.

En septembre 2018, 454 produits lubrifiants étaient homologués en vertu du label écologique européen. Les produits certifiés conformes à ses critères sont autorisés à afficher le logo du label écologique sur l’emballage ou le conteneur, ce qui renforce leur image de produits respectueux de l’environnement. ( pubs.lubesngreases JANUARY 1, 2019 BY BORIS KAMCHEV )

Web: www.wplgroup.com/aci/

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - ACTUALITE GRAISSES.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le SDIS du 24 s’est équipé d’un camion atelier mobile.

  Le SDIS du 24 s’est équipé d’un camion atelier mobile, réalisé par la s…