Accueil - - - NEWS INDUSTRIE Hayange: Les hauts-​​fourneaux n’ont pas vocation à rouvrir.

Hayange: Les hauts-​​fourneaux n’ont pas vocation à rouvrir.

0
0
100

 

Hayange: Les hauts-​​fourneaux n’ont pas vocation à rouvrir. dans - - - NEWS INDUSTRIE Arcelor-Mittal-02

 

Les hauts fourneaux de Hayange n’ont pas vocation à rouvrir. Le président d’ArcelorMittal France, Philippe Darmayan, vient de le confirmer ce jeudi après-midi à Thionville où il était de passage. Le doute était jusqu’ici permis. Il ne l’est plus : les hauts fourneaux de la vallée de la Fensch sont définitivement morts. Hier, à l’occasion d’un déplacement à Thionville, Philippe Darmayan, président d’ArcelorMittal France, a confirmé entre les lignes que les unités de production d’acier n’avaient plus lieu d’exister en Lorraine. « Il n’y a pas de suspense à entretenir. Des raisons structurelles nous ont amenés à concentrer nos hauts fourneaux sur les sites côtiers de Dunkerque et de Fos. Et je ne vois pas ce qui pourrait changer d’ici décembre. »

Décembre, c’est la date qui signera la fin de l’accord passé entre le gouvernement Hollande et le sidérurgiste à la suite de la mise sous cocon du P6, à Hayange en 2012. Au cours de ces six années, divers scénarios ont été imaginés quant à la reprise, ou non, des hauts fourneaux. Aujourd’hui, la réponse est claire : c’est non.

Philippe Darmayan assume cette position sans sourciller. Et sans renier les engagements consignés dans l’accord du 30 novembre 2012. « À l’époque, il y avait des incertitudes sur le projet Ulcos » où des hauts-fourneaux en état de marche auraient été nécessaires. « Entre-temps, nous avons exploré d’autres pistes pour régler les questions de CO².» D’autres choix s’offrent donc au sidérurgiste.

Concernant l’engagement industriel, le patron d’ArcelorMittal France développe : « La Lorraine est un de nos principaux points d’ancrage et nous y avons tenu nos engagements ». Le bilan est connu : aucun licenciement sec, 200 millions d’euros d’investissements contre 180 initialement prévus et une nouvelle ligne de galvanisation à venir dans les prochains mois à Florange. Un bonus qui s’est rajouté en cours de route, au regard d’une activité repartie à la hausse.

Ceci est surtout vrai dans la branche des aciers spéciaux dédiés à l’automobile sur lesquels ArcelorMittal mise beaucoup. En réalité, « nous avons redimensionné notre outil pour des raisons structurelles. Aujourd’hui, nous avons focalisé notre outil lorrain sur l’automobile, parce qu’il s’agit d’un marché très porteur », conclut Philippe Darmayan.

Source:

https://www.estrepublicain.fr/economie/2018/09/27/hayange-arcelormittal-enterre-definitivement-les-hauts-fourneaux ( Via france-metallurgie October 14, 2018 by Abdelaziz ADDAD )

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - NEWS INDUSTRIE

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Dassault Systèmes : franchit une nouvelle étape pour accélérer la transformation numérique de l’expérience de conception électrique des produits intelligents.

Dassault Systèmes va acquérir elecworks, la gamme de logiciels de CAO développés par Trace…