Accueil --- Non classé Lubrifiants : Les marchés dynamiques d’Europe centrale et orientale.

Lubrifiants : Les marchés dynamiques d’Europe centrale et orientale.

0
0
194

ACI

 

Lors de la conférence ACI European Base Oils and Lubricants le 29 novembre à Anvers, Akos Nemesnyik, responsable du fabricant de lubrifiants hongrois Mol-Lub Ltd. a déclaré que l’activité économique des pays d’Europe centrale et orientale est restée très dynamiques ces dernières années, rendant leurs petits marchés de lubrifiants fragmentés très intéressants  pour les marques étrangères.

La République tchèque, la Hongrie, la Slovaquie et la Roumanie ont consommé 346 000 tonnes de lubrifiants en 2016, toujours selon Akos Nemesnyik, le groupe est le cinquième plus grand marché de lubrifiants en Europe derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie. Mais en ce qui concerne le produit intérieur brut, les quatre pays ont connu une croissance de 3 à 4% ces dernières années, ce qui est supérieur à la moyenne de l’Union européenne. Les pays dépendent tous des investissements étrangers et ont des structures économiques similaires, at-il ajouté.
Mol-Lub, le plus grand distributeur de lubrifiants en Hongrie, a produit 65 000 tonnes de lubrifiants finis en 2016. En République tchèque, le plus grand distributeur de lubrifiants est Paramo, qui a produit 25 000 tonnes. En Roumanie, le distributeur russe Lukoil a produit 17 000 tonnes de lubrifiants finis en 2016, suivi par le négociant local Lubrifin, qui a fourni 12 000 tonnes.

Mol a constaté que l’offre et la demande d’huile de base dans les quatre pays n’étaient pas équilibrées. «L’année dernière, la région a produit 245 000 tonnes d’huiles de base du groupe I, alors qu’elle n’en demandait que 90 000 tonnes. Nous avons aussi un déséquilibre entre l’offre et la demande dans les catégories de pétrole de base du Groupe II et du Groupe III « , a ajouté M. Nemesnyik, ajoutant que c’est en raison de la répartition inégale des différentes qualités requises pour les produits haut de gamme.

Cela a conduit ces pays à importer des huiles de base de catégorie II et de groupe III de haute qualité à partir de destinations telles que les États-Unis, l’Europe et l’Asie, selon Mol-Lub.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans --- Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Martin Belaysoud Expansion : de solides perspectives pour 2018.

  Avec un chiffre d’affaires consolidé de 538 millions d’euros pour l’année 2017, Mar…