Accueil - - - NEWS INDUSTRIE L’histoire de la lubrification.

L’histoire de la lubrification.

0
0
393

histoire de la lubrification remonte à l’Antiquité lorsqu’il s’agissait de mieux maîtriser les frottements, mais on pourrait dire que c’est lors de la révolution industrielle que son développement a été scellé. Toutefois, la science des frottements, ou tribologie, n’a acquis ses lettres de noblesse que récemment, au milieu des années 60.

Le lubrifiant est associé aux éléments en mouvement que l’on veut protéger des agressions telles que l’usure, le grippage, l’oxydation… ou pour lesquels il s’agit de rendre le fonctionnement ou la manipulation plus faciles, plus agréables et sûrs. Si l’on se recentre sur la problématique transport, le lubrifiant (tout comme le carburant) est un produit rendu excessivement banal alors qu’il doit répondre à des exigences très variées en fonction de la cible à laquelle il est destiné : très basse ou très haute température, pression extrême, propriétés maintenues sur de très longues périodes en conditions de fonctionnement très sévères… Le lubrifiant peut aussi prendre des états physiques différents : liquide (formulé à partir de bases d’origine végétale, minérale ou synthétique), semi-solide ou plastique tel que les graisses et les cires, ou solide ; il peut être à usage perdu (huile pour moteur deux temps, huile de tronçonneuse). Un lubrifiant se qualifie pour une application déterminée par les propriétés requises pour son emploi et dans ce registre, le moteur thermique qui équipe nos véhicules est vraisemblablement l’une des applications les plus complexes, en permanente évolution.  Le lubrifiant est donc confronté à des conditions tribologiques difficiles qui en font un produit de haute technologie.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - NEWS INDUSTRIE

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Maura Schreier-Fleming : Lubrifiants les «Secrets de la vente de valeur sur le prix»

Le conférencier motivateur du Texas, Maura Schreier-Fleming travaille à l’internatio…