Accueil - - - RAMASSAGE COLLECTE D'HUILES USAGEES. Le cercle vertueux de la régénération des huiles usagées.

Le cercle vertueux de la régénération des huiles usagées.

0
0
515

La régénération des huiles usagées peut sembler simple, presque artisanale, mais pour atteindre cet objectif avec un produit de haute qualité et des chiffres significatifs, trois exigences – tout sauf simple et banal – sont nécessaires.

Le premier est une entreprise avec un savoir-faire structuré et complexe, du même niveau technologique nécessaire pour transformer le pétrole brut en essence ou en produit largement utilisé. Le second est un dispositif technique généralisé et efficace de collecte. Le troisième est informé et conscient de l’opinion publique, à savoir une société avancée, capable de mener des campagnes de communication efficaces pour protéger l’environnement.

Un aperçu de Viscolube permettra de saisir toute la complexité de cette technologie de récupération de matières premières appliquée aux huiles usées.

La société produit des huiles de base raffinées qui représentent 25% des ventes d’huile lubrifiante en Italie et dispose de deux installations, l’une à Pieve Fissiraga (Lodi) et l’autre à Ceccano (Frosinone), avec une capacité de traitement supérieure à celle de la totalité des huiles usées Collectées en Italie chaque année. De tels numéros ainsi qu’une série de brevets réglementant l’un des procédés de raffinage les plus répandus au niveau international font de Viscolube l’entreprise leader en Europe dans la régénération des huiles usagées automobiles et industrielles.

Grâce à son leadership technologique, Viscolube est en mesure de produire des huiles de base lubrifiantes dont les caractéristiques et les propriétés sont égales – et parfois supérieures – à celles des huiles neuves, comme en témoignent les récents essais réalisés par plusieurs collectivités locales de Savone, Gênes et Pérouse. Et il contribue également à l’environnement en ce que chaque tonne d’huile de base régénérée permet une économie moyenne de CO2 de 40% par rapport à la production de brut, évitant ainsi la combustion ou thermodestruction. Plus tard, certains additifs sont ajoutés aux huiles de base régénérées de Viscolube – contenant de très faibles concentrations de soufre et de composés aromatiques – afin de produire l’huile lubrifiante finie utilisée à des fins industrielles (huiles hydrauliques, compresseurs, roulements, engrenages industriels, etc.) Ou pour le secteur automobile.

 

Le processus Revivoil

La société, fondée en 1963, produit non seulement des huiles de base lubrifiantes, mais aussi du diesel et du bitume. Il raffine les huiles usagées grâce au procédé Revivoil, développé et breveté par Viscolube en collaboration avec Axens, une société française qui est l’un des leaders mondiaux dans le développement de procédés de raffinage. La collaboration avec Axens permet à Viscolube d’exploiter les technologies d’hydrofinition habituelles utilisées dans les raffineries de pétrole brut tout en les adaptant à des applications à plus petite échelle. Le processus Revivoil se compose de trois étapes (voir encadré). Les deux premiers (procédés de préblasage et de désasphaltage thermique) ont été développés et conçus par Viscolube, avec une contribution limitée d’Axens. Dans la troisième étape (hydrofinishing), c’est le contraire. Les huiles de base de Viscolube sont séparées en trois qualités selon leur viscosité (huiles de base très légères, légères et lourdes), avec diverses applications pour l’industrie automobile ou industrielle. En moyenne, à partir de 100 kg d’huile usagée anhydre, on obtient environ 60 kg d’huile de base régénérée et 25-30 kg de gazole et de bitume. Avec le procédé Revivoil, l’efficacité de régénération est 10% plus élevée. Le bitume produit par Viscolube présente des caractéristiques adaptées au marché du revêtement bitumineux, en particulier dans le bâtiment.

Le cercle vertueux de la régénération des huiles usagées. dans - - - RAMASSAGE COLLECTE D'HUILES USAGEES. CS05_08

« La mise en œuvre des politiques de l’économie verte – comme l’explique le PDG de Viscolube, Antonio Lazzarinetti – implique une régénération. Il permet, grâce à un processus technologiquement avancé comme Revivoil, une utilisation efficace des ressources tout en améliorant la gestion du capital naturel et la qualité de vie environnementale.

Confirmant cet engagement environnemental, Viscolube a décidé d’enregistrer ses produits auprès de REACH (Enregistrement, Evaluation, Autorisation et Restriction des Produits Chimiques), règlement européen entré en vigueur en juin 2007 visant à rationaliser et améliorer le cadre législatif concernant les produits chimiques au sein de l’Union européenne.

«Il s’agit d’un enregistrement non obligatoire pour les entreprises de la régénération, avec une valeur ajoutée significative dans l’industrie chimique en général et dans le secteur des lubrifiants en particulier», a déclaré Marco Codognola, Responsable ventes, achats et développement des affaires de Viscolube . Nous avons décidé de nous inscrire pour souligner le fait que nos produits ont les mêmes caractéristiques que les huiles neuves et nos clients peuvent compter sur la qualité élevée et certifiée de nos produits et processus de production.

Le processus Revivoil

Revivoil implique un traitement à l’hydrogène sous haute pression pour produire des huiles pauvres en soufre et des éléments saturés et avec une teneur réduite en composés aromatiques. Le processus se compose de trois étapes.

Preflash. L’huile usée est chauffée à 140 ° C puis elle passe à travers une colonne de distillation avec un certain degré de vide, afin de séparer l’eau des hydrocarbures légers.
Désasphaltage thermique. Le produit déshydraté est distillé à environ 360 ° C dans une colonne de désasphaltage sous vide (Tda); Au fond, on produit du produit d’asphalte et du bitume qui sont simultanément distillés en trois huiles latérales classées en fonction de leur viscosité. En haut, on obtient un diesel semi-fini.
Hydrofinition. C’est l’étape de l’ajustement et de la stabilisation. L’huile et l’hydrogène sont chauffés à 300 ° C dans un four. Ils traversent alors un réacteur avec un catalyseur facilitant la réaction de l’hydrogène avec les composés insaturés, le soufre et l’azote. En sortant du réacteur, les phases liquide et gazeuse sont séparées et les composés polluants sont extraits. Le résultat final est une huile transparente à très faible teneur en soufre et aromatique polynucléaire (Pna).

L’importance de la technologie

«Le développement de technologies de pointe est l’élément de soutien de divers processus de réutilisation des déchets, mais dans le secteur du traitement, ce n’est pas toujours le cas», affirme Antonio Lazzarinetti. « La régénération des huiles usées signifie qu’il doit subir des processus physico-chimiques complexes pour éliminer sa dangerosité tout en rétablissant les propriétés de la matière première originale. Notre excellence repose sur le savoir-faire que nous avons accumulé au fil des décennies de travail dévoué, en combinant l’expérience d’exploitation et d’ingénierie avec les résultats d’une activité très intensive de notre centre de R & D. Ce n’est qu’en améliorant constamment nos usines et nos procédés que nous pouvons offrir aux marchés intérieurs comme internationaux un produit compétitif.

Au fil des ans, l’entreprise a investi massivement dans la modernisation de ses installations: en 1991, des millions d’euros ont été dépensés pour la première installation de déconcentration thermique; En 2002, 25 millions d’euros pour la technologie d’hydrofinissage; En 2011, 6 millions d’euros pour le traitement des huiles de qualité inférieure, malgré l’absence d’exigences légales.

La plupart des améliorations du cycle de production de Viscolube proviennent cependant de l’invention des ingénieurs, car elles sont constamment confrontées aux problèmes d’un cycle de production complexe. En effet, ces dernières années, cela a conduit à des innovations en ingénierie végétale telles que des centrifugeuses et des systèmes de déparaffinage, déjà présents dans le monde industriel, mais conçus pour être adaptés au cycle de régénération de l’huile.

CS05_03eng huiles dans - - - RAMASSAGE COLLECTE D'HUILES USAGEES.

The re-refining of used oils respects the environments, enabling to upgrade waste, to contain the dependence on non-renewable source producing countries, and to reduce significantly the environmental impact of lubricants.

 

Future Projects

Over the coming months, the company intends to further the expansion of the production of the regenerated base oils, from the current 100,000 tons per year, setting up an industrial plan for the plant upgrading. Also, a new initiative will be launched shortly, aimed at raising awareness on the use of regenerated oils in about 150 Italian municipalities, in order to promote green public procurement.

“We hope”, says Marco Codognola, “that the growth in our production will be able to find new opportunities on the Italian market: today, 30% of our sales reach the international market and 70% the domestic one. In Italy, due to the economic crisis, the availability of used oil has declined. It peaked in 2008, with a collection of about 220,000 tons, while we currently collect 175,000 tons. Overall, in 2007, in Italy the total sales of lubricant oils totalled 540,000 tons, while they currently amount to 390,000 tons per year. Given the high appreciation of our technologies and thanks to our success on the foreign markets, we trust that the increase in our production will be able to succeed on foreign markets, in case the Italian one remains stable.”

In addition, Viscolube turns to the foreign markets with the sales of facilities and technologies: there are about ten facilities around the world that are licenced to use Viscolube technology.

“Right now – concludes Marco Codognola – we are looking at the Chinese market very closely, where the sales potential for lubricant oils is twenty times higher than that of the Italian market and China’s domestic production deficit is 50%: of the 8 million tons of annual demand – with an exponential growth – 4 million tons are imported. As a result, it would be important to develop a local supply chain for the production of regenerated base oils. In the regenerating sector, China’s technological level is lagging behind Italy by 10-15 years, so our technology could both offer a real solution to the pressing environmental issues besetting China and an opportunity to produce a fundamental component for the industrial as well as the automotive sector at home.” ( renewablematter )

Info

www.viscolube.it

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - - - RAMASSAGE COLLECTE D'HUILES USAGEES.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

UNIL-OPAL : MÉTALLURGIE SPECIALITES.

Parce que la finalité même d’une huile est la garantie d’une lubrification et du refroidis…